Carmilla

Londres 1845 : Là où Stoker a délaissé son monstre et Verne marqué sa puissance
Bienvenue sur Carmilla ! Vous êtes un invité ? Vous voulez tâter le terrain du forum ? N'hésitez pas à utiliser le flood des invités ! Wink
Nous avons 19 humains, 6 vampires, 11 sorciers, 10 loups, 18 créatures, 9 traqueurs
Nous sommes en hiver 1845, le jeu se déroule de janvier à Mars.

Partagez | .
 

 Edwige Williams [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Edwige Williams [Terminé] Dim 4 Mai - 14:20





Edwige Williams


"Les dieux de la vengeance exercent en silence."
Jean-Paul Richter






Qui es-tu?

Nom: Williams
Prénoms: Edwige, Diane, Constance
Surnoms: /
Âge: 24 ans au moment de sa mort, 27 ans depuis sa renaissance
Avatar: Alex Glenday
Métier: Fauconnière, spécialité chouettes
Statut: Veuve
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Créatures: Rusalka

    Le personnage peut faire partie d'un groupe de créature existante ou bien une nouvelle, créée pour lui.
Dis-nous tout...

Grande et svelte pour son époque, Edwige a les épaules étroites et graciles, la gorge fine, les clavicules sculptées. Ses poignets, osseux, s'ornent parfois de bracelets en argent, tandis que ses mains, taillées dans l'albâtre, préfèrent l'or blanc ou l'or rose agrémentés de pierres. Sa taille marquée permet d'accueillir les corsets londoniens sans souffrir de leur caractère serré. Ses longues jambes fuselées lui permettent de porter le tissu des robes et des jupes avec noblesse.

Le visage altier, le front fier, Edwige a la peau pâle, parsemée ci et là de discrètes taches de rousseur. Son nez est droit et plutôt long, encadré par des pommettes marquées, et surplombant un menton de forme caractéristiquement carré. Ses yeux omniscients sont couleur vert-de-gris, dotés de longs cils invisibles, apanage des rousses.
Ses cheveux longs sont d'une nature souple, terminant en anglaises, et d'un roux intense.

Aussi fougueuse qu'elle est réfléchie, aussi courageuse qu'elle est prudente, Edwige est une jeune femme dont la maturité n'est nullement à remettre en doute. D'une nature discrète, elle sait cependant s'imposer lorsque la situation l'exige. Elle est de ces femmes qui parlent peu mais qui savent se faire entendre et qui, d'un simple regard, savent taire une assemblée de désordonnés. Loin d'être aussi placide que ses semblables, elle est capable de régir et de diriger sans jamais transiger ; ferme mais juste, Edwige Williams est une femme forte et insoumise.



Raconte-nous...

1818, Kirkcaldy, Scotland

Cadeau des dieux ou malédiction héréditaire, ainsi voulait la tradition : Edwige serait rousse, comme l'avait été sa mère, sa grand-mère avant elle, et l'ensemble des femmes de la famille qui les avaient précédées.
Par une fin d'après-midi d'automne, alors que le soleil couchait ses dernières lueurs d'ambre sur les feuillages sanglants, naissait Edwige Williams. La peau pâle, les yeux clairs mais la chevelure flamboyante d'une guerrière en puissance.

1824, Kirkcaldy, Scotland

Contrairement à sa sœur aînée Iris, Edwige s'affirmait avec force et vigueur, dotée d'une maturité qui ne ressemblait pas aux enfants de son jeune âge. Seuls deux ans la séparaient de sa sœur, mais tout en Edwige respirait la sagesse et la perspicacité ; elle était de ces enfants aux conversations aussi édifiantes que surprenantes qui s'exprimaient avec l'aisance des plus aguerris. Tant et si bien que ses parents vinrent à ne plus la considérer comme une enfant et à ne plus l'épargner de leurs inquiétudes : quand bien même l'époque de l'Inquisition était depuis longtemps révolue, que les esprits s'étaient apaisés et que les doutes n'avaient plus lieu d'être, la famille Williams souffrait de bien des suspicions. Il se racontait à travers l'Écosse, l'Angleterre et le Royaume-Uni entier, depuis plusieurs siècles déjà, que vivait une famille silencieuse et discrète aux abords d'un lac. Et que les femmes, d'une beauté ensorcelante, étaient toutes aussi rousses que l'automne. Dans les contrées les plus reculées du Royaume-Uni, le qualificatif de "sorcières" fut rapidement prononcé afin de désigner le responsable de tous leurs maux. Les graves maladies, la vie difficile, les mauvaises moissons ou la perte soudaine d'animaux étaient autant de justifications de l'existence d'êtres malfaisants, festoyant au clair de lune avec les démons. Enfin, il se disait encore que la plus jeune de la famille était anormalement douée de pensées qui ne pouvaient être celles d'une enfant de six ans. La jeune Edwige devenait, au regard des rumeurs de plus en plus soutenues, le fruit de longs siècles de dévotion au Diable : la sorcière au savoir inné, la promise de Lucifer.

1835, Kirkcaldy, Scotland

Ses cheveux avaient poussé, lui frôlant les reins à chaque mouvement, captant avec fluidité les reflets d'or et d'ambre du soleil d'Écosse. Son visage s'était allongé, creusant légèrement ses joues, tandis que les tâches de rousseur étaient venues rehausser son teint d'ivoire. Ses yeux avaient quitté le bleu de l'enfance pour un vert-de-gris. Edwige avait dix-sept ans et la pleine conscience de sa beauté, la beauté ensorcelante des femmes de sa famille, et l'assurance des hommes qui n'avaient plus rien à prouver. Elle avait appris, au fil des années, à ignorer les regards insistants guidés par les rumeurs et les superstitions, à faire fi de ce que l'on chuchotait dans son sillage ; la culpabilité aussi lourde qu'honteuse d'être l'essentielle curiosité des habitants avait fait place à une hautaine indifférence. L'adolescente ne craignait plus les dires et les remarques insidieuses. Elle n'était pas une sorcière, ni elle, ni les femmes de la famille qui souffraient des insanités des plus simples depuis bien des siècles.

Mais Edwige était sensible et intuitive. Il lui arrivait d'écouter les murmures du vent en plantant divers végétaux aux formes et aux nuances singulières desquels elle tirait onguents et mixtures aux vertus cicatrisantes ou apaisantes. Il lui arrivait de confectionner des parfums en faisant bouillir des fleurs et des fruits en pétales dans différents alcools, sous les regards curieux d'une lune pleine. Il lui arrivait d'aller, seule, dans des bois isolés, à la nuit tombante, et de n'en ressortir qu'aux premières lueurs. Il n'en fallut pas plus pour que les rumeurs enflamment les esprits : pour l'ensemble des villageois alentours, Edwige Williams était devenue une jeune femme envoûtante qui commerçait avec le Diable. Et elle n'avait que dix-sept ans.

1838, London, England

Par un matin d'octobre, avant l'aube, Edwige quitta l'Écosse, sa famille et ce qu'elle avait toujours connu. Les soupçons et les rumeurs étaient devenus des accusations formelles contre lesquelles la fuite lui permettait de préserver ses proches.
La calèche roula longtemps, au rythme du trot puis du galop des chevaux, ravivant à chaque secousse la colère amère et la rancœur de la jeune femme. Elle se promit de se venger de chaque tort qui lui avait été porté, de chaque doute qui l'avait forcé à prendre la fuite. Et, calmement, sans heurts, elle préparerait sa vengeance.

Elle vécut confortablement durant son séjour à Londres. Elle travailla chez un vieil apothicaire qui reconnut avec fierté qu'elle connaissait parfaitement les produits utilisés, leurs compositions et leurs vertus, sans jamais les avoir étudiés par voie académique. Elle devint l'un de ses meilleurs éléments pendant bien des mois jusqu'à ce que l'âge du vieil homme le rattrape et l'éteigne comme une bougie fatiguée. L'échoppe ne fut malheureusement pas reprise par les descendants qui se hâtèrent de la vendre sans plus de cérémonie.
Elle fut cependant recommandée par la veuve de l'apothicaire à un parfumeur de renommée. Les mérites d'Edwige firent l'objet d'éloges sans ombrage, ses qualités furent vantées et ses services rapidement acceptés : le parfumeur, séduit tant par les mots de la vieille femme que par la beauté timide d'Edwige, lui donna instantanément sa chance. Et elle ne le déçut pas.

Pendant presque trois ans, la jeune femme travailla dans l'arrière boutique du parfumeur, tentant sans relâche de combiner les fragrances avec élégance et savoir-faire. Cherchant à innover le traditionnel capiteux, elle chercha les fruités et les fleuris avec audace mais sagesse. Le chiffre d'affaire de la boutique ne cessa de croître et la clientèle féminine afflua.
Dans l'arrière boutique, travaillait également un jeune homme, de trois ans son ainé. Grand et châtain, son regard gris se posait toujours avec douceur sur l'Écossaise ; il devint son mentor et protecteur, celui qui lui enseigna tout. Il séduit instantanément Edwige. Il était de ces hommes audacieux et pugnaces, orateurs nés et fins d'esprit. William Goldsmith l'épousa au printemps suivant.

1842, Grimsby, England

Décembre. Edwige et William s'étaient trouvés sortis de chez eux de force en pleine nuit. Un sac sur la tête et les poignets ligotés, ils avaient été jetés dans une charrette tirée par des chevaux énergiques de Londres à Grimsby sans explication aucune. Soupçonnée puis accusée de sorcellerie, les rumeurs colportées par les plus haineux l'avaient invraisemblablement emporté sur la raison. Rien de ce que pouvait dire Edwige ne parviendrait à les sauver, ni elle, ni son époux. Partager la vie et le lit d'une sorcière ne souffrait d'aucun doute : celui qui s'y adonnait était également un esprit malin. Sans procès, William fut exécuté sous les yeux et les cris impuissants d'Edwige. Folle de rage et de chagrin, hurlant en déchirant le silence de l'hiver, la jeune femme vit l'un des sbires briser la glace du lac à coups de hache. Les éclats gelés se teintèrent du sang de William Goldsmith. Les pieds et les mains de l'Écossaise étaient toujours liés lorsqu'elle fut jetée dans l'eau glaciale : les sorcières avaient cette faculté de remonter à la surface, preuve irréfutable de leur perversion.
Elle se débattit, transie de froid, sentant son corps couler à mesure de ses mouvements effrénés. Les visages rieurs de leurs assassins se faisaient plus lointains, plus flous. L'air vint à lui manquer, un voile noir passa sur ses yeux et un dernier mot se figea dans son esprit. Vengeance.

1845, Grimsby, England

Il est devenu commun et avisé d'éviter le lac de Grimsby à la nuit tombée. On le dit hanté par une entité vengeresse qui noie les insouciants et les téméraires. Pas même le plus aguerri n'ose s'y aventurer une fois la lune levée, de crainte de ne jamais en revenir. L'endroit est devenu sinistre, lugubre, anormalement oppressant. Gardé par des chouettes au plumage neigeux, le lac de Grimsby est un lieu dont on ne revient plus. Derrière les cris glaçants des rapaces, il en est d'autres, plus effroyables, plus déchirants encore : ceux d'une femme endeuillée, au chagrin immense mais à la soif inextinguible de vengeance.



Sa race.

La Rusalka est née de l'eau et du clair de lune. Sa silhouette, sitôt la nuit tombée, devient spectrale et se drape de brume. Elle apparaît comme une jeune femme noyée réclamant vengeance, à la manière d'une Ophélie anormalement pâle.
Belle mais cruelle, souvent néfaste, elle est décrite comme hantant les lacs sans répit, cherchant à noyer les voyageurs téméraires. Si certains considèrent la Rusalka comme une figure éplorée et virginale, d'autres se plaisent à croire qu'il s'agit d'une créature similaire à une succube, guettant le sommeil des hommes afin d'engendrer d'eux des hybrides albinos et chétifs, pareils à des enfants noyés.




Et toi?

D'où tu viens?: Je connaissais déjà le site
Ton pseudo: Pas de pseudo particulier
Tu es un DC? Affirmatif
Le mot de la fin? : Le récit se veut volontairement succinct. De meilleurs développements se feront dans la partie RP au fur et à mesure de l'évolution du personnage.


© Code de Anéa pour N-U


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edwige Williams

Messages : 6
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Dim 4 Mai - 16:50

Re-Wilkommen !

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Alexander McAllister

Messages : 112
Date d'inscription : 30/11/2013

Carnet
Age: 1974
Disponibilité RP: Open
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Dim 4 Mai - 16:55

Bienvenue. Smile

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Archess Gwylls

Messages : 142
Date d'inscription : 21/01/2014

Carnet
Age: 24 ans
Disponibilité RP: Disponible
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Dim 4 Mai - 17:07

Merci Smile

J'espère avoir terminé ma fiche dans la soirée.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edwige Williams

Messages : 6
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Dim 4 Mai - 17:52

Bienvenue, si tu as besoin d'aide, tu sais à quelle porte taper Wink

Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Morgan Montgomery

Messages : 278
Date d'inscription : 05/11/2013

Carnet
Age: 44 ans
Disponibilité RP: 02/05
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Lun 5 Mai - 12:34

Chouette idée de créature!

Au plaisir de te croiser belle jeune fille!

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Abraham Van Helsing

Messages : 46
Date d'inscription : 09/03/2014

Carnet
Age: 35 ans
Disponibilité RP: 1 sujet de disponible
Informations importantes:

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Mar 6 Mai - 6:39

Re bienvenue Smile

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Silas Stenfords

Messages : 27
Date d'inscription : 22/03/2014

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Mar 6 Mai - 18:35

Bienvenue Smile

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tiamat Ashford

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2014

Carnet
Age: 23 ans
Disponibilité RP: disponible
Informations importantes:

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Lun 12 Mai - 19:32

Bonsoir,

Toutes mes excuses pour la lenteur de l'avancement.
Je n'ai pas eu l'occasion de m'y pencher ces derniers jours. Je m'y remets dans la semaine. Merci de votre patience Smile

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edwige Williams

Messages : 6
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Sam 17 Mai - 19:14

Bonsoir,

Fiche terminée !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edwige Williams

Messages : 6
Date d'inscription : 04/05/2014

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé] Jeu 22 Mai - 18:59

Bonjour,

La fiche Rusalka est créée.
http://carmilla.1fr1.net/t603-les-rusalkas#6791

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Edwige Williams

Messages : 6
Date d'inscription : 04/05/2014

MessageSujet: Re: Edwige Williams [Terminé]



Contenu sponsorisé


 

Edwige Williams [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Ava Williams [Terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carmilla :: Les personnages :: Fiches en attentes :: Fiches créatures-